Amakusa Airlines met en service le tout premier ATR 42-600 du marché japonais

L’appareil a été acheté auprès de Nordic Aviation Capital
La compagnie régionale japonaise Amakusa Airlines a pris livraison, à Toulouse, d’un ATR 42-600 de 48 places, le premier appareil de ce type mis en service au Japon. Depuis près de 15 ans, cette compagnie assure des liaisons régionales régulières entre la ville d’Amakusa, située au large de l’île principale de Kyushu (sud-ouest du Japon), et de grandes villes telles que Kumamoto, Fukuoka et Osaka. 

Ce nouvel ATR 42-600 a été acheté auprès de Nordic Aviation Capital (NAC), le plus gros loueur de turbopropulseurs du secteur dont le siège social est situé au Danemark. L’appareil profite des toutes dernières innovations technologiques en matière de confort des passagers et d'outils d'aide à la navigation. Il dispose ainsi de la toute dernière cabine Armonia d'ATR, ainsi que d'un glass cockpit. La mise en service de ce tout premier appareil ATR au Japon va permettre à Amakusa de remplacer son turbopropulseur actuel de 39 places. Ce faisant, elle va pouvoir offrir une capacité supérieure, contribuer au développement du tourisme et fournir un service encore meilleur à la population locale.

S’exprimant au sujet de la mise en service de cet appareil, Takashi Yoshimura, Président d’Amakusa Airlines, a déclaré : « Nous sommes honorés de mettre en service l'ATR sur le marché japonais, et d’offrir à nos passagers un appareil qui jouit d’une excellente réputation en matière de confort, de fiabilité et de souplesse opérationnelle. Cet appareil, qui offre une capacité accrue, va également nous permettre d’améliorer nos coûts d’exploitation ainsi que nos coûts par siège, tout en nous permettant d’afficher une empreinte environnementale très réduite ».

Martin Møller, Président de Nordic Aviation Capital, a pour sa part déclaré : « Nous sommes convaincus du potentiel des plus petits appareils de la série ATR -600 dans une période où les compagnies aériennes à travers le monde cherchent à remplacer des appareils vieillissants de taille équivalente ou souhaitent remplacer leurs avions à plus faible capacité. C’est pourquoi nous continuons d’investir dans les appareils ATR et nous sommes ravis de pouvoir offrir des solutions de financement diversifiées à nos clients, qui sont déjà nombreux à avoir exprimé un intérêt dans la version 50 places de l'ATR ».

Patrick de Castelbajac, Président Exécutif d’ATR, a déclaré : « La mise en service de ce premier appareil souligne à quel point la gamme d’appareils ATR -600 est adaptée aux liaisons régionales dans l’archipel japonais. Nous nous réjouissons de faire notre entrée sur un marché aussi important, l’un des rares en Asie où les ATR n’étaient pas encore exploités. Le Japon, marché où évolue une centaine d’appareils régionaux (parmi lesquels une cinquantaine de turbopropulseurs vieillissants), nous offre des opportunités commerciales exceptionnelles. Ce sont ces dernières qui, associées à notre volonté de nous rapprocher au maximum de nos nouveaux opérateurs locaux, ont présidé à l’ouverture récente d’un bureau ATR à Tokyo ».

À propos de l’ATR 42-600 :

  • Capacité de transport : 46 à 50 sièges
  • Moteurs : Pratt & Whitney 127M
  • Puissance maximale au décollage : 2 400 chevaux par moteur
  • Poids maximal au décollage : 18 600 kg
  • Charge maximale : 5 500 kg
 À propos de Nordic Aviation Capital :
Nordic Aviation Capital A/S (NAC) est la première société de leasing de turbopropulseurs du secteur et compte plus de 42 clients répartis à travers 30 pays. Disposant d’une flotte en service de plus de 250 appareils, NAC est le plus gros détenteur et loueur de turbopropulseurs ATR et Bombardier dans le monde. Sa flotte actuelle comprend des appareils ATR 42, ATR 72, Bombardier Dash 8, CRJ900 et CRJ1000. En plus de ceux-ci, NAC a commandé 100 des appareils régionaux les plus récents et les plus demandés.
 
La société fournit des appareils et des solutions de financement à des transporteurs réputés tels que LOT, Air Berlin, Azul, Garuda, Flybe, HOP!, airBaltic et Olympic Air ainsi qu’à de grandes compagnies aériennes régionales comme Air Nostrum, Widerøe, SATENA, Jet Time, Etihad Regional et Air KBZ. Avec son siège social à Billund, au Danemark, et des bureaux régionaux en Irlande, à Singapour et à Toronto, NAC est idéalement située pour servir les principaux marchés de l'aviation commerciale dans le monde.
 
Nordic Aviation Capital fournit des solutions d’aviation flexibles, sur mesure et compétitives aux compagnies aériennes dans le monde entier depuis plus de 25 ans. La société s’appuie sur une équipe dynamique, engagée et dévouée, composée d’individus hautement motivés, qui font profiter à leurs clients de conseils d'experts et d'un niveau de connaissance incomparable. Forte de plus de 500 ans d’expérience dans le secteur de l'aéronautique, NAC s’efforce de fournir des solutions durables à ses clients.
 
À propos d’Amakusa Airlines :
Fondée fin 1998, Amakusa Airlines a démarré son activité en mars 2000, avec des vols au départ d’Amakusa et à destination de Fukuoka et de Kumamoto. Principalement détenue par la région de Kumamoto et par la municipalité d’Amakusa, la compagnie dispose d’un seul et unique appareil, ce qui en fait la plus petite compagnie aérienne de l’archipel. Elle a transporté plus d’un million de passagers depuis sa création. 

Télécharger le PDF

À propos d'ATR

ATR est le constructeur numéro un mondial d’avions régionaux et le seul constructeur de turbopropulseurs à offrir un avion-cargo conçu dès l’origine pour le transport cargo. Ses deux modèles, les ATR 42 et 72, sont les avions de moins de 90 places les plus vendus dans le monde. En 2019, l’entreprise a réalisé $1,6 milliard de chiffre d’affaires. La mission des employés de l’entreprise consiste à rapprocher les populations du monde entier et à contribuer au développement de tous, de manière responsable. Grâce à la démarche d’innovation permanente de l’entreprise, et à l’efficacité de leurs turbopropulseurs, les ATR ouvrent plus de 100 nouvelles routes chaque année, consomment jusqu’à 40 % de carburant de moins et émettent jusqu’à 40 % de CO2 de moins que les jets régionaux. Les ATR ont été choisis par quelque 200 compagnies qui les opèrent depuis plus de 100 pays dans le monde.

ATR est une co-entreprise d’Airbus et de Leonardo.