Afrijet poursuit l’évolution de sa flotte vers l’ATR 72-600

La compagnie aérienne gabonaise continue d’élargir son réseau national et régional avec des turbopropulseurs régionaux efficaces et polyvalents

  • Afrijet exploitera à terme une flotte de quatre ATR 72-600 sur ses lignes régulières
  • La compagnie aérienne d’Afrique centrale souhaite développer son réseau et accroître la fréquence de ses vols

Salon aéronautique de Dubaï, le 16 novembre 2021 – ATR finalise la vente de trois ATR 72-600 à la compagnie aérienne d’Afrique centrale Afrijet qui utilisera ces appareils en remplacement d’une partie de sa flotte d’ATR 72-500. Les deux derniers de ces appareils neufs seront équipés du moteur P&WC nouvelle génération, le PW127XT-M, qui offre une efficacité accrue et consomme moins de carburant. Cet accord témoigne une fois encore de l’efficacité de l’ATR pour ouvrir des routes et des réseaux régionaux, grâce à sa rentabilité. Afrijet a commencé avec des ATR de seconde main, avant de louer un premier ATR 72-600 en 2020. Cette acquisition directe d’avions neufs portera la taille de la flotte -600 à quatre ATR 72-600, qui permettront à la compagnie d’ouvrir de nouvelles routes et d’augmenter la fréquence de ses vols.

La connectivité régionale a démontré ses bénéfices sur les économies locales, une augmentation de 10 % des vols régionaux pouvant mener à une croissance de 6 % du PIB régional. L’ATR démontre une capacité avérée à ouvrir de nouvelles routes grâce à son efficacité et à sa polyvalence opérationnelles. Il consomme plus de 40 % de carburant de moins et émet donc 40 % de CO2 de moins qu’un jet régional.

Marc Gaffajoli, Administrateur d’Afrijet, a expliqué : « Pour être efficace en Afrique, un avion doit être rentable, fiable et polyvalent sur le plan opérationnel. Nous avons besoin de ces nouveaux ATR, car le développement de la connectivité dans le Golfe de Guinée est vital pour l’essor du commerce et l’intégration communautaire de la zone CEMAC. En tant qu’opérateur d’Afrique équatoriale, berceau de la 2e plus grande forêt mondiale, nous sommes fiers de nous préparer à investir dans un appareil dont l’empreinte carbone est faible et l’impact écologique maîtrisé et prédictible.»

Stefano Bortoli, Président exécutif d’ATR, a déclaré : « Afrijet continue de nous faire confiance pour développer son activité et nous sommes toujours fiers de voir une compagnie aérienne passer de l’ancienne à la nouvelle génération d’ATR, et finir par acheter une nouvelle flotte. Le fait qu’Afrijet soit capable d’effectuer cette transition pendant une période aussi difficile atteste véritablement de l’excellence de sa stratégie et de son business model, ainsi que de la qualité de ses performances. C’est aussi la preuve que l’ATR est l’avion idéal pour assurer la connectivité régionale en Afrique. »

À propos d'ATR

ATR est le constructeur numéro un mondial d’avions régionaux et le seul constructeur de turbopropulseurs à offrir un avion-cargo conçu dès l’origine pour le transport cargo. Ses deux modèles, les ATR 42 et 72, sont les avions de moins de 90 places les plus vendus dans le monde. En 2019, l’entreprise a réalisé $1,6 milliard de chiffre d’affaires. La mission des employés de l’entreprise consiste à rapprocher les populations du monde entier et à contribuer au développement de tous, de manière responsable. Grâce à la démarche d’innovation permanente de l’entreprise, et à l’efficacité de leurs turbopropulseurs, les ATR ouvrent plus de 100 nouvelles routes chaque année, consomment jusqu’à 40 % de carburant de moins et émettent jusqu’à 40 % de CO2 de moins que les jets régionaux. Les ATR ont été choisis par quelque 200 compagnies qui les opèrent depuis plus de 100 pays dans le monde.

ATR est une co-entreprise d’Airbus et de Leonardo.