Air Caraïbes prend livraison de son premier ATR 72-600

L’arrivée de trois ATR 72-600 permettra à la compagnie de moderniser
et accroitre sa flotte régionale

 

Toulouse le 14 décembre 2016 – La compagnie française Air Caraïbes a pris livraison  de son tout premier ATR 72-600. L’appareil, livré à Toulouse, fait partie d’une commande de trois ATR 72-600 passée en 2014 et dont les livraisons se poursuivront jusqu’en 2019.
 
Les nouveaux ATR 72-600 sont équipés de 74 sièges, 4 de plus que sur les trois ATR 72-500 actuellement en opération, augmentant ainsi la capacité offerte de la compagnie sur l’ensemble de son réseau régional. A ce jour, Air Caraïbes opère ses ATR sur différentes liaisons entre Pointe-à-Pitre, Fort-de-France, Saint-Martin, Sainte-Lucie, ainsi que Saint-Domingue (République Dominicaine).
 
Les turbopropulseurs ATR, de par leur performance sur des pistes courtes, sont une référence pour les opérations interinsulaires dans le monde entier. A ce titre, un ATR 72 peut décoller sur des pistes de moins de 1200 mètres en pleine charge, une distance inférieure à celle requise par les avions à réaction. Forts de cet avantage opérationnel, les ATR sont exploités à ce jour par des nombreuses compagnies proposant ce type de route dans les Caraïbes, en Polynésie, en Nouvelle-Calédonie, à Mayotte, à la Réunion, aux Philippines, en Indonésie, aux îles Canaries, au Fiji, au Maldives ou encore au Vanuatu.
 
Equipé de moteurs PW127M, l’ATR 72-600 affiche également la consommation de carburant par siège la plus faible de sa catégorie (2.6 L/100 km). Ceci lui permet d’économiser jusqu’à 5000 tonnes de CO2 par an comparé à un jet régional de taille équivalente. Enfin, l’ATR 72-600 affiche une fiabilité technique moyenne de 99.7%, offrant ainsi une très grande disponibilité opérationnelle à ses opérateurs.
 
A propos de la livraison de leur premier ATR 72-600, Marc Rochet, Président Exécutif d’Air Caraïbes a déclaré : « Nous utilisons des ATR depuis plus de quinze ans et nous sommes très satisfaits de leur résultat opérationnel. L’ATR est un appareil essentiel dans notre flotte et dans notre stratégie d’entreprise, et nous sommes ravis de proposer désormais leur version la plus moderne et la plus confortable à nos passagers ».
 
Christian Scherer, Président Exécutif d’ATR a déclaré : « Le fait qu’une compagnie si professionnelle qu’Air Caraïbes introduise les avantages économiques, le confort et la fiabilité des ATR -600 dans leur flotte est un réel témoignage qui nous confirme en tant que fournisseur préféré sur une région du monde qui s’appuie énormément sur les avions turbopropulseurs régionaux ».
 
À propos de l’ATR 72-600 :
  • Capacité de transport : 68 à 78 sièges
  • Moteurs : PW127M de Pratt & Whitney Canada
  • Puissance maximale au décollage : 2 750 chevaux par moteur
  • Poids maximal au décollage : 23 000 kg
  • Charge utile maximale : 7 500 kg
  • Autonomie maximale à pleine charge : 900 milles nautiques (1 665 km)
À propos d’Air Caraïbes :   
Air Caraïbes a été fondée en 2000 et a son siège à l’aéroport de Guadeloupe. Elle s’est d’abord développée sur le réseau régional, en assurant les liaisons inter-îles, avant de se positionner en 2003 sur les liaisons transatlantiques. Sur son réseau régional, Air Caraïbes a aménagé les horaires pour proposer aux passagers en provenance de la Métropole des correspondances optimisées vers toutes ses destinations. En 2015, elle a transporté plus de 350.000 voyageurs rien que sur ses liaisons domestiques et régionales. Le taux de remplissage des avions de la compagnie est de 87%. 

Télécharger le PDF

À propos d'ATR

ATR est le constructeur numéro un mondial d’avions régionaux et le seul constructeur de turbopropulseurs à offrir un avion-cargo conçu dès l’origine pour le transport cargo. Ses deux modèles, les ATR 42 et 72, sont les avions de moins de 90 places les plus vendus dans le monde. En 2019, l’entreprise a réalisé $1,6 milliard de chiffre d’affaires. La mission des employés de l’entreprise consiste à rapprocher les populations du monde entier et à contribuer au développement de tous, de manière responsable. Grâce à la démarche d’innovation permanente de l’entreprise, et à l’efficacité de leurs turbopropulseurs, les ATR ouvrent plus de 100 nouvelles routes chaque année, consomment jusqu’à 40 % de carburant de moins et émettent jusqu’à 40 % de CO2 de moins que les jets régionaux. Les ATR ont été choisis par quelque 200 compagnies qui les opèrent depuis plus de 100 pays dans le monde.

ATR est une co-entreprise d’Airbus et de Leonardo.