ATR nomme Rahul Domergue au poste de Secrétaire général et Directeur juridique

Toulouse, 5 octobre 2022 – Rahul Domergue a été nommé Secrétaire général et Directeur juridique d’ATR, le constructeur numéro un mondial d’avions régionaux, au 1er octobre 2022. Rahul a rejoint le Comité exécutif d’ATR et rapporte directement à la nouvelle Présidente exécutive, Nathalie Tarnaud Laude. Il prend la tête des équipes Juridique, Éthique et Conformité, Environnement & Affaires publiques et Moyens généraux. Rahul succède à Frédéric Torrea, qui prend le poste de Responsable du contrôle des exportations chez Airbus Helicopters.

Précédemment Responsable Contrats, Litiges et Propriété intellectuelle chez Airbus Helicopters depuis 2012, Rahul a débuté sa carrière en 1999 à Paris comme avocat d’affaires pour Veolia Environnement. Après avoir rejoint la division Thales Aerospace en 2002, il a pris en 2007 de nouvelles fonctions chez NHIndustries, co-entreprise réunissant Airbus Helicopters, Leonardo Helicopters et Stork Fokker. À ce poste, il a mis en place et dirigé le service juridique d’appui au programme NH90. Depuis janvier 2022, il occupait également la fonction de Directeur de l’équipe de gestion de crise au sein de la division hélicoptères d’Airbus.

Âgé de 49 ans, Rahul est titulaire d’un diplôme de l’Université Paris X en droit anglais, et un master en droit des affaires internationales de l’Université d’Aix-en-Provence.

À propos d'ATR

ATR est le constructeur numéro un mondial d’avions régionaux et le seul constructeur de turbopropulseurs à offrir un avion-cargo conçu dès l’origine pour le transport cargo. Ses deux modèles, les ATR 42 et 72, sont les avions de moins de 90 places les plus vendus dans le monde. En 2019, l’entreprise a réalisé $1,6 milliard de chiffre d’affaires. La mission des employés de l’entreprise consiste à rapprocher les populations du monde entier et à contribuer au développement de tous, de manière responsable. Grâce à la démarche d’innovation permanente de l’entreprise, et à l’efficacité de leurs turbopropulseurs, les ATR ouvrent plus de 100 nouvelles routes chaque année, consomment jusqu’à 40 % de carburant de moins et émettent jusqu’à 40 % de CO2 de moins que les jets régionaux. Les ATR ont été choisis par quelque 200 compagnies qui les opèrent depuis plus de 100 pays dans le monde.

ATR est une co-entreprise d’Airbus et de Leonardo.