ATR : récapitulatif des commandes annoncées au salon du Bourget

ATR annonce des commandes pour 46 avions fermes et 35 options

Le montant total des commandes engrangées est de 1,98 milliards de dollars

Le contrat signé avec Japan Airlines permet à ATR d’atterrir dans un nouveau marché et de
dépasser la barre des 1500 commandes fermes depuis le début du programme

Tableau récapitulatif des ventes annoncées par ATR pendant le salon du Bourget :
 

COMPAGNIE PAYS ATR 42-600 ATR 72-600 OPTIONS
Cebu Pacific Philippines   16 10
Japan Airlines Japon 8   15
Binter  Espagne   6  
Braathens Suède   5 10
Bahamasair Bahamas 3 2  
Air Madagascar Madagascar   3  
Air New Zealand Nouvelle-Zélande   1  
Non dévoilé Non dévoilé   2  
TOTAL   11 35 35
 

 

Cebu Pacific : ce contrat introduit les ATR 72-600 dans la flotte de la compagnie philippine, qui opère des ATR depuis 2008. Elle compte à ce jour une flotte de 8 ATR 72-500. L’arrivée progressive des nouveaux ATR 72-600 à partir du troisième trimestre de 2016 permettra à la compagnie d’ouvrir des nouvelles routes, renforces ses liaisons principales et,  à terme, remplacer progressivement sa flotte actuelle d’ATR ‘-500’.
 
Japan Airlines : premier contrat commercial d’ATR au Japon, un marché à fort potentiel avec plus de 130 avions régionaux en opération, dont 109 anciens turbopropulseurs avec âge moyenne de 14 ans. Les avions seront opérés par JAC (Japan Air Commuter), filiale régionale de la compagnie nationale. En complément de l’arrivée de ces premiers ATR au pays, ATR s’apprête à ouvrir un bureau de représentation commerciale à Tokyo.
 
Binter: ce contrat pour 6 ATR 72-600 s’ajoute à une commande pour le même nombre d’appareils passée en 2014. La compagnie des îles Canaries, qui opère des ATR depuis 1989, est en pleine modernisation progressive de sa flotte d’ATR, composée à ce jour par 18 ATR 72-500. Le premier ATR 72-600 de Binter est prévu d’entrer en service en août 2015.
 
Braathens Aviation : Les cinq ATR 72-600 vont rejoindre la flotte actuelle de 5 ATR 72-500 opérés actuellement par Braathens Regional. Avec ses ATR, la compagnie s’apprête également à retirer progressivement sa flotte de Saab 2000, proposant ainsi plus de confort à ses passagers, ainsi qu’une consommation au siège et des émissions de CO2 nettement réduites.
 
Bahamasair : Nouvel opérateur d’ATR. Le contrat permettra à la compagnie de commencer une opération de remplacement de son ancienne flotte de turbopropulseurs de 50 sièges avec 3 ATR 42-600 et 2 ATR 72-600 de dernière génération, ainsi que de proposer plus de sièges et les derniers standards de confort sur ses routes courtes vers les pays voisins et entre les îles de l’archipel.
 
Air Madagascar : Opérateur d’ATR depuis près de 20 ans. L’arrivée de ces trois ATR 72-600, couple avec l’arrivée de deux autres exemplaires en leasing, permettra à Air Madagascar de renouveler sa flotte d’ATR, composée actuellement par un ATR 42-500 et deux ATR 72-500, et d’augmenter considérablement son offre de sièges sur ses principales routes domestiques.
 
Air New Zealand : Cet ATR 72-600 est la conversion en commande ferme d’une option d’un contrat précédent et viendra renforcer l’expansion régionale de la compagnie avec des appareils de dernière génération. Air New Zealand compte à ce jour une flotte de 11 ATR 72-500 et de 7 ATR 72-600, le dernier ayant été livré cette semaine au salon du Bourget. Avec 7 autres ATR 72-600 en commande, en 2017 la compagnie opérera 26 ATR, l’une des flottes d’ATR les plus importantes dans la région de l’Asie et le Pacifique.    

Télécharger le PDF

À propos d'ATR

ATR est le constructeur numéro un mondial d’avions régionaux et le seul constructeur de turbopropulseurs à offrir un avion-cargo conçu dès l’origine pour le transport cargo. Ses deux modèles, les ATR 42 et 72, sont les avions de moins de 90 places les plus vendus dans le monde. En 2019, l’entreprise a réalisé $1,6 milliard de chiffre d’affaires. La mission des employés de l’entreprise consiste à rapprocher les populations du monde entier et à contribuer au développement de tous, de manière responsable. Grâce à la démarche d’innovation permanente de l’entreprise, et à l’efficacité de leurs turbopropulseurs, les ATR ouvrent plus de 100 nouvelles routes chaque année, consomment jusqu’à 40 % de carburant de moins et émettent jusqu’à 40 % de CO2 de moins que les jets régionaux. Les ATR ont été choisis par quelque 200 compagnies qui les opèrent depuis plus de 100 pays dans le monde.

ATR est une co-entreprise d’Airbus et de Leonardo.