ATR remporte de nouveaux contrats et voit un futur solide au Salon aéronautique de Farnborough

Ces contrats et les nouvelles prévisions à 20 ans montrent l’appétit du marché pour les avions régionaux les plus économiques et responsables aujourd’hui comme demain

  • Nouvelles commandes d’ORC et Afrijet pour des ATR 42 et 72
  • Signature de contrats de maintenance globale
  • Le nouveau loueur Abelo prévoit d’acquérir 20 ATR, dont 10 versions STOL
  • L’entreprise japonaise Feel Air Holdings en voie d’acquérir jusqu’à 36 appareils
  • Les prévisions de marché d’ATR anticipent une forte croissance, avec une demande mondiale pour environ 2500 turbopropulseurs sur 20 ans

Farnborough, 21 juillet 2022 – Au Salon aéronautique de Farnborough, le constructeur numéro un mondial d’avions régionaux ATR a réaffirmé son leadership sur le marché de l’aviation régionale, aujourd’hui, à travers la signature de nouvelles commandes et de contrats de maintenance globale, et demain, à travers ses nouvelles prévisions de marché à 20 ans.

ATR a décroché de nouvelles commandes auprès des compagnies japonaise, ORC, et gabonaise, Afrijet, qui ont respectivement choisi l’ATR 42-600 et l’ATR 72-600 – les avions régionaux aux émissions de CO2 et aux coûts opérationnels les plus faibles du marché. ATR continue à élargir sa présence au Japon grâce à Feel Air, qui prévoit d’opérer une flotte pouvant intégrer jusqu’à 36 ATR. Le constructeur bénéficie également d’un soutien sans faille de la communauté du leasing, le nouveau loueur Abelo prévoyant d’acquérir 20 appareils, dont 10 ATR 42-600S, la version à décollage et atterrissage courts.

Les nouvelles prévisions de marché à 20 ans d’ATR, dévoilées pendant le salon, montrent que la connectivité essentielle bénéficie à la fois aux marchés émergents et aux économies matures. Les communautés du monde entier auront toujours besoin d’un accès rapide et abordable à la santé, à l’éducation et à des denrées périssables, que les turbopropulseurs ATR fournissent déjà aujourd’hui.

Fabrice Vautier, Directeur Commercial d’ATR, a commenté : « Dans les marchés matures, les préoccupations environnementales constituent le principal levier de changement au sein de l’ensemble de l’écosystème de l’aviation. Tandis qu’en Asie Pacifique, en Amérique latine, ou en Afrique, par exemple, le défi est de fournir une alternative abordable à des moyens de transport chronophages. Partout, la rentabilité pour les opérateurs et le confort pour les passagers sont d’une importance capitale, et la famille ATR -600 fait la différence, en offrant à la fois performances environnementales, confort, fiabilité et des coûts d’opération inégalés. C’est la raison pour laquelle nos prévisions anticipent un marché total de près de 2 500 appareils sur les 20 prochaines années. »

ATR répond à cette demande en offrant le turbopropulseur le plus responsable et économique, bientôt capable de voler avec 100 % de carburant d’aviation durable. Le constructeur de turbopropulseurs vient de réaliser le premier vol de l’histoire avec 100 % de SAF dans les deux moteurs d’un avion commercial. La certification de son moteur de dernière génération, le PW127XT, est également en cours, et les premières livraisons sont prévues cette année.

Suivez toutes les activités d’ATR lors du salon aéronautique de Farnborough, sur sur notre site Web, et sur TwitterLinkedInInstagram and Facebook. #ATRIntoLife #AVGeeks #FIA #FIA2022

À propos d'ATR

ATR est le constructeur numéro un mondial d’avions régionaux et le seul constructeur de turbopropulseurs à offrir un avion-cargo conçu dès l’origine pour le transport cargo. Ses deux modèles, les ATR 42 et 72, sont les avions de moins de 90 places les plus vendus dans le monde. En 2019, l’entreprise a réalisé $1,6 milliard de chiffre d’affaires. La mission des employés de l’entreprise consiste à rapprocher les populations du monde entier et à contribuer au développement de tous, de manière responsable. Grâce à la démarche d’innovation permanente de l’entreprise, et à l’efficacité de leurs turbopropulseurs, les ATR ouvrent plus de 100 nouvelles routes chaque année, consomment jusqu’à 40 % de carburant de moins et émettent jusqu’à 40 % de CO2 de moins que les jets régionaux. Les ATR ont été choisis par quelque 200 compagnies qui les opèrent depuis plus de 100 pays dans le monde.

ATR est une co-entreprise d’Airbus et de Leonardo.