Frédéric Torrea devient Secrétaire Général et Directeur Juridique d’ATR

Toulouse, le 19 janvier 2018 – Frédéric Torrea, 53 ans, a été nommé Secrétaire Général et Directeur Juridique d’ATR. En complément des fonctions de Directeur Juridique d’ATR (depuis 2009) et de Responsable de la Conformité (depuis 2015), il aura désormais sous sa responsabilité les relations avec les partenaires et la transformation digitale d’ATR, les relations institutionnelles et l’environnement, la communication, les moyens généraux, et l’informatique. Membre du Comité de Direction d’ATR, il rapporte au Président Exécutif, Christian Scherer.
 
Frédéric Torrea a commencé sa carrière en tant que conseil juridique au sein d’Aerospatiale, en 1991. En 1996, il rejoint la société WorldSpace Inc., située à Washington D.C. spécialisée dans les systèmes de radio numérique par satellite, avant de prendre la tête de la filiale française, WorldSpace France, en 1998. Fin 2001, il devient conseil juridique au sein d’Airbus SAS, couvrant différentes activités relatives au droit des contrats et de la propriété intellectuelle. Avant de prendre la responsabilité de la Direction Juridique d’ATR, en 2009, Frédéric Torrea dirigeait le département Contrats d’Achats d’Airbus, et ce depuis 2006.
 
Dans ses nouvelles fonctions de Secrétaire Général d’ATR, il succède à Laurence Rigolini qui a occupé ce poste de 2014 à 2017.
 
Il est titulaire d’un D.E.A. en Droit des Affaires de l’Université Toulouse 1 Capitole ainsi que du diplôme de l’Institut des Etudes Politiques de Toulouse, spécialité Economie et Finance. 

Télécharger le PDF

À propos d'ATR

ATR est le constructeur numéro un mondial d’avions régionaux et le seul constructeur de turbopropulseurs à offrir un avion-cargo conçu dès l’origine pour le transport cargo. Ses deux modèles, les ATR 42 et 72, sont les avions de moins de 90 places les plus vendus dans le monde. En 2019, l’entreprise a réalisé $1,6 milliard de chiffre d’affaires. La mission des employés de l’entreprise consiste à rapprocher les populations du monde entier et à contribuer au développement de tous, de manière responsable. Grâce à la démarche d’innovation permanente de l’entreprise, et à l’efficacité de leurs turbopropulseurs, les ATR ouvrent plus de 100 nouvelles routes chaque année, consomment jusqu’à 40 % de carburant de moins et émettent jusqu’à 40 % de CO2 de moins que les jets régionaux. Les ATR ont été choisis par quelque 200 compagnies qui les opèrent depuis plus de 100 pays dans le monde.

ATR est une co-entreprise d’Airbus et de Leonardo.