Le modèle « combi » passager-fret d’ATR obtient la certification de l’EASA

 

Améliorer les coûts par voyage des compagnies aériennes afin d'augmenter leur flexibilité opérationnelle
ATR a obtenu auprès de l'Agence européenne de la sécurité aérienne (EASA) la certification de la version « combi » passager-fret de l'ATR 72-600. La nouvelle configuration de cabine de l'appareil permet d'associer une capacité de fret supérieure pouvant aller jusqu'à un volume de 19 m3 et un poids de près de 3 000 kg, avec une partie passagers pouvant compter jusqu'à 44 sièges. Remplacer les sept rangées avant par une partie fret qui peut accueillir quatre conteneurs permet quasiment de doubler la capacité de chargement de l'appareil. D'une grande flexibilité, cet agencement peut également être installé en « retrofit », sur les appareils existants.
 
La compagnie aérienne de Papouasie-Nouvelle-Guinée Airlines PNG recevra la toute première unité, dont la livraison devrait avoir lieu avant la fin de l'année. La compagnie a commandé huit exemplaires de ce modèle « combi ».
 
« ATR est engagé pour répondre aux demandes de ses clients, et cette nouvelle configuration « combi » constitue l'une des évolutions incrémentales des produits annoncées lors du dernier Salon du Bourget », explique Thierry Casale, Directeur des Programmes d'ATR. « En offrant un espace de chargement accru et d'excellents résultats en termes de coût par voyage, la version « combi » ouvre la voie au développement de nouveaux marchés ».

Télécharger le PDF

À propos d'ATR

ATR est le constructeur numéro un mondial d’avions régionaux et le seul constructeur de turbopropulseurs à offrir un avion-cargo conçu dès l’origine pour le transport cargo. Ses deux modèles, les ATR 42 et 72, sont les avions de moins de 90 places les plus vendus dans le monde. En 2019, l’entreprise a réalisé $1,6 milliard de chiffre d’affaires. La mission des employés de l’entreprise consiste à rapprocher les populations du monde entier et à contribuer au développement de tous, de manière responsable. Grâce à la démarche d’innovation permanente de l’entreprise, et à l’efficacité de leurs turbopropulseurs, les ATR ouvrent plus de 100 nouvelles routes chaque année, consomment jusqu’à 40 % de carburant de moins et émettent jusqu’à 40 % de CO2 de moins que les jets régionaux. Les ATR ont été choisis par quelque 200 compagnies qui les opèrent depuis plus de 100 pays dans le monde.

ATR est une co-entreprise d’Airbus et de Leonardo.