Toki Air signe une lettre d’intention avec ATR en vue d’améliorer les liaisons régionales au Japon

Toki Air en voie de devenir la première compagnie aérienne japonaise à opérer l’ATR 42-600S au Japon

Dubai Airshow, 16 novembre 2021 – ATR, le constructeur numéro un mondial d’avions régionaux, a signé une lettre d’intention avec Toki Air, la première compagnie aérienne de vols commerciaux régionaux du Japon à opérer sur l’aéroport de Niigata. Cette coopération avec ATR permettra Toki Air à atteindre sa mission de revitalisation de la ville de Niigata, en renforçant la mobilité au sein des régions avoisinantes et entre celles-ci.

Dans le cadre de cette lettre d’intention, ATR et Toki Air ont entrepris des discussions dont l’enjeu est d’enrichir la flotte de la compagnie aérienne par l’adoption d’ATR 42 et de leur variante, l’ATR 42-600S, à décollage et atterrissage courts. Cette nouvelle version de l’ATR 42-600, actuellement en cours de développement, permettra de décoller et d’atterrir sur des pistes de 800 mètres avec 40 passagers à bord et dans des conditions de vol normales. Les premières livraisons sont prévues pour début 2025.

Toki Air a déjà passé commande de deux ATR 72-600, qui seront opérés à partir de 2022. Toki Air et ATR ont travaillé en étroite collaboration afin d’identifier les meilleures routes pour ces avions, développant ainsi un business model qui exploite au maximum les divers avantages que les ATR ont à offrir. La compagnie aérienne a choisi les turbopropulseurs ATR pour leur adéquation aux liaisons régionales d’un pays comme le Japon ainsi que pour leur efficacité opérationnelle, qui permet de réduire les émissions de CO2 de même que les coûts de transport aérien. Toki Air sera également le premier opérateur japonais à adopter la solution Cargo Flex d’ATR au sein de sa flotte, ce qui lui permettra de répondre à toute fluctuation de la demande de transport de passagers et de marchandises.

Stefano Bortoli, Président exécutif d’ATR, a commenté : « L’ATR 42-600S est un outil vital pour élargir les horizons de nombreuses communautés isolées à travers le monde, et c’est particulièrement vrai au Japon. Les liaisons aériennes sont essentielles au réseau de transport intérieur de l’archipel, et nous savons à quel point il est difficile de les assurer de façon durable et responsable. Avec l’ATR 42-600S, nous croyons fermement que nous pouvons offrir la solution idéale pour les besoins du marché japonais, aujourd’hui comme demain. »

En plus de l’aéroport de Niigata, Toki Air opèrera également des vols vers et depuis l’aéroport de Sado, situé sur l’île de Sado, au large de Niigata. Le principal défi étant de décoller et d’atterrir sur sa courte piste, qui ne mesure que 890 mètres, pour laquelle l’ATR 42-600S est parfaitement adapté. L’achat d’ATR 42-600S ferait de Toki Air la première compagnie aérienne japonaise à exploiter ce type d’appareil et la placerait au rang de pionnier du réseau aérien régional au Japon.

Pour rester informé de toutes les activités d’ATR lors du salon Dubai Airshow, rendez-vous sur notre page dédiée. #DubaiAirshow21 #DAS21 #40YearsOfMakingADifference #ATR72 #ATR42.

À propos d'ATR

ATR est le constructeur numéro un mondial d’avions régionaux et le seul constructeur de turbopropulseurs à offrir un avion-cargo conçu dès l’origine pour le transport cargo. Ses deux modèles, les ATR 42 et 72, sont les avions de moins de 90 places les plus vendus dans le monde. En 2019, l’entreprise a réalisé $1,6 milliard de chiffre d’affaires. La mission des employés de l’entreprise consiste à rapprocher les populations du monde entier et à contribuer au développement de tous, de manière responsable. Grâce à la démarche d’innovation permanente de l’entreprise, et à l’efficacité de leurs turbopropulseurs, les ATR ouvrent plus de 100 nouvelles routes chaque année, consomment jusqu’à 40 % de carburant de moins et émettent jusqu’à 40 % de CO2 de moins que les jets régionaux. Les ATR ont été choisis par quelque 200 compagnies qui les opèrent depuis plus de 100 pays dans le monde.

ATR est une co-entreprise d’Airbus et de Leonardo.