ATR, certifié Opérateur Economique Agrée pour l’activité douanière

Face à la forte augmentation des activités logistiques due à la croissance des ventes de produits et services, ATR certifie ses processus d’import-export auprès des autorités des douanes.

Le constructeur d’avions turbopropulseurs ATR vient d’obtenir du Ministère des Finances français son statut d’Opérateur Economique Agrée (OEA). L’obtention de ce label permettra notamment à ATR de bénéficier de simplifications douanières, ce qui se traduira par une réactivité accrue dans le cadre des livraisons d’avions, de l’expédition de pièces de rechange et d’équipements pour les opérateurs ou encore de la réception d’équipements pour la chaîne d’assemblage final des appareils.

Le label OEA, reconnu dans l’ensemble de l’Union Européenne et dans des pays bénéficiant d’accords de reconnaissance comme les Etats-Unis, le Canada, la Chine ou le Japon, dispense de certaines garanties financières. Il est par ailleurs obtenu lors d’un moment de forte croissance de l’activité industrielle et commerciale d’ATR, et permettra à l’ensemble des 180 opérateurs d’ATR de bénéficier de démarches douanières encore plus efficaces et simplifiées auprès de l’avionneur.

A ce jour, en tant qu’acteur majeur de l’aéronautique mondiale, ATR émet plus de 3000 déclarations douanières par mois. Le label OEA a été obtenu après une vérification de l’historique de l’activité import et export d’ATR, permettant de reconnaitre, dans la durée, autant la fiabilité que l’efficacité de l’avionneur dans la gestion des processus d’échanges commerciaux  et de transport.

Télécharger le PDF

À propos d'ATR

ATR est le constructeur numéro un mondial d’avions régionaux et le seul constructeur de turbopropulseurs à offrir un avion-cargo conçu dès l’origine pour le transport cargo. Ses deux modèles, les ATR 42 et 72, sont les avions de moins de 90 places les plus vendus dans le monde. En 2019, l’entreprise a réalisé $1,6 milliard de chiffre d’affaires. La mission des employés de l’entreprise consiste à rapprocher les populations du monde entier et à contribuer au développement de tous, de manière responsable. Grâce à la démarche d’innovation permanente de l’entreprise, et à l’efficacité de leurs turbopropulseurs, les ATR ouvrent plus de 100 nouvelles routes chaque année, consomment jusqu’à 40 % de carburant de moins et émettent jusqu’à 40 % de CO2 de moins que les jets régionaux. Les ATR ont été choisis par quelque 200 compagnies qui les opèrent depuis plus de 100 pays dans le monde.

ATR est une co-entreprise d’Airbus et de Leonardo.