Iran Air réceptionne ses quatre premiers ATR 72-600

L’Iran accède à une ère de renouvellement et d’élargissement de son réseau de connectivité régionale 

 

Toulouse, le 16 mai 2017 – Iran Air, la compagnie nationale iranienne, a réceptionné aujourd’hui ses quatre premiers ATR 72-600. ATR et Iran Air avaient signé plus tôt cette année un contrat portant sur une commande ferme de 20 ATR 72-600, assortie de 20 options. Les 20 appareils fermes seront livrés d’ici à la fin de l’année 2018.
 
A la suite de la levée des sanctions internationales sur le pays, l’Iran a besoin de moderniser et de développer son offre de transport aérien afin de dynamiser ses économies locales et d’améliorer la connectivité entre ses différentes régions. L’Iran dispose d’une infrastructure domestique très développée, qui compte 60 aéroports que les ATR sont à même de desservir. L’ATR 72-600 est en effet idéal pour les opérations intervenant dans des environnements complexes, tels que les pistes courtes, non préparées, et les régions montagneuses. Les ATR 72-600 seront les appareils phares de la flotte régionale d’Iran Air, contribuant ainsi de manière significative à l’expansion et au développement des services fournis par cette compagnie nationale dans le pays.
 
Christian Scherer, Président Exécutif d’ATR, a déclaré : « L’histoire de l’aviation moderne connaît encore de grands moments, et celui-ci en fait partie. Nous sommes fiers et satisfaits de voir les ATR incarner la solution la plus adaptée pour répondre aux besoins considérables de l’Iran en matière de connectivité régionale. Les passagers iraniens, qui accèderont ainsi à une offre de services aériens plus étoffée, bénéficieront en même temps des plus hauts niveaux de confort, d’efficacité et de fiabilité grâce aux ATR que nous livrons aujourd’hui, et que nous continuerons à livrer dans les prochains mois. Nous saluons le choix d’Iran Air en notre faveur et le formidable rôle que cette compagnie joue dans son pays. »
 
Farhad Parvaresh, Président Exécutif d’Iran Air, a commenté : « Notre nouvelle flotte d’ATR 72-600 incarne notre souhait de fournir des appareils de dernière génération à nos clients, afin de leur assurer confort, fiabilité et compétitivité. Resserrer les liens entre toutes nos communautés permettra de stimuler l’émergence d’opportunités professionnelles pour tous. »
 
L’Iran devrait en outre devenir la prochaine grande destination touristique du Moyen-Orient. Ce marché fraîchement ouvert, qui compte déjà un tourisme religieux considérable, verra se développer à la fois les connexions au sein du pays et à destination des pays voisins dans les prochaines années. Les services aériens iraniens nécessiteront les niveaux de confort et de flexibilité opérationnelle les plus élevés.   
 
A propos de l’ATR 72-600 :
  • Capacité de transport : 68 à 78 sièges
  • Moteurs : Pratt & Whitney 127M
  • Puissance maximale au décollage : 2 750 chevaux par moteur
  • Poids maximal au décollage : 23 000 kg
  • Charge maximale : 7 500 kg
  • Autonomie maximale à pleine charge : 900 milles nautiques (1 665 km)
A propos d’Iran Air :
Née en 1961 de la fusion d’Iranian Airways et de Pars Airways, Iran Air a démarré ses opérations en avril 1962. Parmi les raisons de sa création, on trouve la volonté de répondre aux besoins en matière de transport aérien intérieur. A ce jour, Iran Air dessert 35 destinations internationales et 25 destinations nationales. 

Télécharger le PDF

À propos d'ATR

ATR est le constructeur numéro un mondial d’avions régionaux et le seul constructeur de turbopropulseurs à offrir un avion-cargo conçu dès l’origine pour le transport cargo. Ses deux modèles, les ATR 42 et 72, sont les avions de moins de 90 places les plus vendus dans le monde. En 2019, l’entreprise a réalisé $1,6 milliard de chiffre d’affaires. La mission des employés de l’entreprise consiste à rapprocher les populations du monde entier et à contribuer au développement de tous, de manière responsable. Grâce à la démarche d’innovation permanente de l’entreprise, et à l’efficacité de leurs turbopropulseurs, les ATR ouvrent plus de 100 nouvelles routes chaque année, consomment jusqu’à 40 % de carburant de moins et émettent jusqu’à 40 % de CO2 de moins que les jets régionaux. Les ATR ont été choisis par quelque 200 compagnies qui les opèrent depuis plus de 100 pays dans le monde.

ATR est une co-entreprise d’Airbus et de Leonardo.